cystite, infection urinaire

cystite: inflammation de la vessie, avec ou sans infection urinaire

infection urinaire: infection touchant le système urinaire. Selon les cas, il peut s’agir des reins, de la vessie, de l'uretère ou encore de la prostate. Peut être aiguë ou chronique.

 

Dans le cas d’une cystite mal soignée, l’inflammation peut remonter par les uretères jusqu’aux reins et donner lieu à une infection rénale ou pyélonéphrite, voire une septicémie (infection généralisée due à la migration des germes par le sang). Ces cas doivent impérativement être traités rapidement.

 

Certaines plantes ont des propriétés antiseptiques urinaires, grâce à la présence d’un hétéroside, l’arbutine, qui est hydrolysé dans les voies urinaires en hydroquinone, molécule puissamment active.

 

La famille des Ericacées est bien représentée :

-Busserole (Arctostaphylos uva-ursi)

-Arbousier (Arbutus unedo) pour leurs feuilles,

-Bruyère (Erica cinerea) 

-Callune (Calluna vulgaris) pour leurs fleurs,

-Canneberge (Vaccinium occycocos) pour ses fruits.

 

Mais aussi :

-Cardère à Foulon (Dipsacus fullonum, rac.),

-Poirier sauvage (Pyrus pyraster, fe.),

-Saule blanc (Salix alba, fe).

 

Plantes à phénols :

-origan (Origanum compactum),

-thym à thymol (Thymus vulgaris thymoliferum) ,

-sarriette des montagnes (Satureja montana) ,

-cannelle (Cinnamomum zeylanicum (verum))

-girofle (Syzygium aromaticum ou Eugenia caryophylla),

 

 Plantes aux propriétés anti-bactériennes :

-Achillée Millefeuille (Achillea millefolium, som.fl.),

-Genièvre (Juniperus communis, baie),

-Maïs (Zea mays, barbe).

 

 

Formes galéniques : infusion, décoction, teinture, extrait hydro-alcoolique, voire macérât glycériné, huile essentielle, avec une préférence pour les décoctions qui permettent à la personne de boire.

 

Pour la baie de canneberge : extrait, jus, gélule ou comprimés.