huile essentielle

Oh là là, c'est du sérieux!!!

 

Obtenues par distillation des plantes, elles sont des concentrés de principe actif.

 

A mon sens, il faut les utiliser uniquement de façon occasionnelle, en cas de virus ou d'inflammation:elles sont antiseptiques et désinfectantes.

 

DONC, automédication parfois dangereuse: pour la peau, le foie et le système nerveux.

 

modes d'utilisation:

Voies respiratoires : 

  • Diffusion, dans un diffuseur qui pulvérise les HE en micro gouttes sans les chauffer. A diffuser dans les chambres d’enfants pendant quelques minutes avant leur arrivée. Contrôler la durée de la diffusion en fonction du volume de la pièce et des besoins (confort, désinfection). On peut même les mettre dans un bol d'eau un peu chaude, l'évaporation permettra une diffusion comme en inhalation mais sans la serviette!

 

  • Inhalation : verser quelques gouttes dans on bol d’eau chaude et respirer immédiatement au-dessus du bol, la tête et le bol recouverts d’une serviette. A éviter aux personnes à peau très sensible (couperose). Il existe aussi l’inhalation sèche sur un mouchoir, une écharpe…la menthe poivrée a respirer sur un mouchoir en cas de nausées ou migraine c'est top!

 Voies internes :

  • Voie orale ou « per os » : selon les HE, prendre quelques gouttes par jour, pour une durée pouvant aller jusqu’à 10 jours en traitement des états aigus, avant les repas sur une mie de pain imbibée d’huile d’olive - de préférence au miel - pour une meilleure solubilité. Veiller aux contre-indications : causticité des HE, sensibilité gastrique et hépatique et aux doses totales quotidiennes. 
  • Voie rectale : en suppositoires, sur prescription médicale. 
  • Voie vaginale : en ovules, sur prescription médicale. Ces deux voies internes permettent une diffusion extrêmement rapide des HE dans le sang avant leur arrivée dans le foie

Voie cutanée : 

  • Massages : parfois pures, le plus souvent diluées dans des huiles végétales choisies pour leurs propriétés. En dilution jusqu’à 20% pour un usage thérapeutique en application locale. 1 à 3% seulement pour les cosmétiques, 5 à 10% pour les massages bien-être. Diluer les HE dermo-caustiques, tester au pli du coude préalablement certaines HE. 
  • Bains, enveloppements : plus rares. Pour les bains, diluer impérativement les HE dans un disper type shampoing en respectant les proportions indiquées, afin d’éviter tout risque de brûlure de la peau ou des muqueuses.

Bon, n'en abuse pas, hein? ça fait pas du bien à la nature et il y a plein d'autres solutions!si si, je t'assure!