plantes

 Albumen: tissu de reserve de la graine des angiospermes, entourant l'embryon (généralement triploïde)

Apocarpe: Une plante apocarpe qualifie un gynécée dont les carpelles sont tous libres entre eux, ne sont pas soudés entre eux.
Par exemple, le gynécée des Magnoliacées, renonculacées sont apocarpiques.

Carpelle: partie de la fleur qui comprend le style, l'ovaire et le stigmate. Souvent le pistil est composé de plusieurs carpelles soudés (sortez vos loupes!)

Caulinaire:relatif à la tige d'une plante ou au stipe d'une algue, auxquels sont rattachés les éléments:feuilles ou racines caulinaires.

Cône : désigne la fleur mâle ou l’inflorescence femelle des Conifères.

Dioïque : se dit d’une espèce dont les individus portent des fleurs qui sont soit toutes mâles soit toutes femelles. Il existe donc des individus mâles ET des individus femelles.

Ecaille : organe dont la forme ou la disposition rappelle celle des écailles de certains poissons ou les tuiles d’un toit. Dans le cône femelle des Gymnospermes, on désigne sous le nom d’écaille la pièce aplatie et d’abord charnue qui porte le plus souvent deux ovules nus. Cette écaille se lignifie au cours de la maturation du cône, ce qui peut prendre selon les espèces de 1 à 3 ans (1 an chez les Sapins et les Épicéas, 2 ans chez le Pin sylvestre et le Pin d’Alep, 3 ans chez le Pin pignon). L’écaille est toujours à l’aisselle d’une bractée (attestant sa nature caulinaire) plus longue ou plus courte qu’elle.

gynecee: partie femelle de la fleur comprenant les carpelles.

Hypocotyle: partie de la tige située sous le cotylédon.

Monoïque : se dit d’une espèce dont les individus portent des fleurs mâles ET des fleurs femelles.

Organes de réserve:  partie modifiée spécifiquement pour permettre à la plante de stocker de l'énergie ou de l'eau.: d'un point de vue chimique: les molécules simples se complexifient en grosses molécules (saccharose, amidon)et/ou s'associent avec des a.a et des protéines formant ainsi des hétérosides.

Photosynthèse: transformation de l'énergie lumineuse en énergie chimique, utilisant aussi le gaz carbonique et l'eau pour produire des sucres et du dioxygène. Le surplus de glucides non utilisé pour le dvpmt de la plante est stocké principalement sous forme d'amidon, accumulés dans divers organes (tubercules, rhizomes, graines, bois..). A la germination, les glucides des graines nourriront la jeune plantule jusqu’à ce qu'elle puisse elle-même synthétiser des glucides.

Terpènes: molécule souvent présente dans la composition des huiles essentielles

Tubérisé: transformation d'une ou plusieurs parties d'un végétal en organe de réserve (de glucides) permettant ainsi la survie de la plante.

Unisexué : organe reproducteur soit mâle (ne portant que des étamines), soit femelle (ne portant que des écailles ovulifères (chez les gymnospermes) ou un pistil (chez les Aniospermes)).

Vacuoles: compartiments intracellulaires des cellules végétales.

De taille variable contenant essentiellement de l'eau et diverses molécules. Elles permettent:

-de maintenir l'homéostasie cellulaire(équilibre optimal hydrique et des éléments dissous dans le cytoplasme.

-isoler les déchets métaboliques et les substances chimiques

-assurer une fonction mécanique de soutien des tissus par gonflement dû à l'accumulation d'eau.